Produit de santé naturel ou aliment?

En surplus aux molécules médicinales contenues dans nos produits, la consommation de nos poudres non-médicinales pourrait améliorer l’efficacité de nos produits à prévenir, aider ou soigner des fonctions précises de notre organisme,

Certains  végétaux comme le gingko biloba, le ginseng et le maca sont classés comme des produits de santé naturels et requiert une licence de mise en marché de Santé Canada pour être vendus. D’autres végétaux, même s’ils ont certains avantages médicinaux tout aussi importants que les premiers, sont classés comme simple aliments.  Tout est question de sécurité.  Si la consommation du végétal est dangereuse et peut causer des problèmes graves et même la mort, Santé Canada la défend ou la classe comme médicament avec des règles encore beaucoup plus strictes que pour les produits de santé naturels. Si sa consommation même abusive peut causer des problèmes de santé temporaires mais sans réels danger pour la santé sinon certains accommodements tels le mal de tête et/ou  une diarrhée, elle devient un PSN avec des posologies et des recommandations très précises.  Quand la consommation du végétal est sans danger, qu’il ait des capacités médicinales extraordinaires ou non, il est classé comme simple végétal.

Certains végétaux non médicinaux tels les épinards et la betterave regorgent de phytonutriments plus qu’utiles pour la santé. Ils peuvent donc être consommés avec des buts médicinaux précis. Ils peuvent aussi servir de quasi adjuvants (substance qui ajoutée à un médicament en améliore ses performances) aux produits classés médicinaux par Santé Canada. Par exemple, la poudre de bleuet sauvage pourrait être synergique à celle de canneberge, car, en plus de contenir aussi une forte concentration en proanthocyanes et en proanthocyanes, le bleuet sauvage contient aussi d’autres phytonutriments tous aussi semblables à ceux de la canneberge qui ont ni plus ni moins les mêmes propriétés médicinales.

Enfin, plusieurs études en cours tendent à démontrer que le bleuet sauvage serait aussi efficace pour éviter les maladies d’infections urinaires.

Les crucifères sont un autre exemple. Pour obtenir un supplément de Vitamine A, on a qu’à manger des épinards. En plus, c’est une dose massive de nitrate (qui se transformera en NO) qui améliorent le coté mécanique de la fonction sexuelle. C’est idem avec la betterave pour ce qui est du nitrate.

L’approche de Phytonutriment Canada est d’offrir un choix de compléments alimentaires adaptés à ses produits médicinaux. La consommation de nos poudres non-médicinales en surplus des molécules médicinales contenues dans nos produits pourrait améliorer leur efficacité à prévenir, aider ou soigner des fonctions précises de notre organisme pour lesquels ces formulations ont été mise au point.

You cannot copy content of this page