Açai (Euterpe oleracea)

 fiche technique acai

 

Euterpe oleracea, également nommé açaï, est une espèce de palmier de la famille des Arecaceae et est exclusif à l’Amérique du sud. On note sa présence dans le nord-est du Venezuela, au Suriname, au Guyana, à Trinité-et-Tobago, en Guyane et dans le nord-est du Brésil. Dans l’ouest, on note sa présence au niveau de la côte pacifique de la Colombie et du nord de l’Équateur.

En Amazonie, l’acai fait partie des traditions culinaires et médicinales des tribus indigènes. Comme certains de ses constituants se dégradent très rapidement après la récolte, les fruits étaient généralement consommés frais et on en trouvait rarement hors des lieux où la plante poussait naturellement. Aujourd’hui, on trouve sur le marché des poudres (extrait sec) obtenue après broyage et séchage à froid du fruit ou encore des purées surgelées. Ces deux procédés ont permis de développer la culture et l’exportation de l’açaï.

Dans les années 1980 et 1990, des sorbets à l’açaï et des collations dites énergisantes ont fait leur apparition sur les plages du Brésil. Ces produits sont rapidement devenus populaires auprès des surfeurs, des joueurs de volleyball de plage et des sportifs en général.

 

Nutriments, phytonutrients, minéraux et vitamines

 Les baies d’açaï sont riches en matières grasses et pauvres en sucre.

100 grammes de pulpe de fruit congelée présentent la répartition nutritionnelle suivante :

  • Calories : 70
  • Lipides : 5 grammes
  • Graisses saturées : 1,5 gramme
  • Carburants : 4 grammes
  • Sucre : 2 grammes
  • Fibre 2 grammes
  • Vitamine A : 15 % de l’AQR
  • Calcium : 2% de l’IDR

Les baies d’açaï contiennent des graisses saines et de faibles quantités de sucre.  L’açaï contient également de nombreux minéraux et composés végétaux, notamment des anthocyanes qui donnent aux baies d’açaï leur couleur pourpre intense et agissent comme antioxydants dans l’organisme.  Les antioxydants sont importants car ils neutralisent les effets néfastes des radicaux libres dans tout le corps.  Non neutralisés par les antioxydants, les radicaux libres peuvent endommager les cellules et entraîner un certain nombre de maladies, notamment le cancer, le diabète et les maladies cardiaques

Les baies d’açaï ont une quantité vraiment élevée d’antioxydants, tout comme d’autres fruits nordiques riches en antioxydants comme la myrtille, la canneberge américaine, l’aronia et l’airelle rouge.  On trouve également des anthocyanes dans d’autres aliments bleus, noirs et violets, tels que les haricots noirs.

Les baies d’açaï contiennent également certains minéraux, dont le chrome, le zinc, le fer, le cuivre, le manganèse, le magnésium, le potassium et le phosphore.

 

Avantages possibles de l’açai sur la santé

Des études sur les animaux ont suggéré que l’açaï pourrait aider à améliorer les niveaux de cholestérol en diminuant le cholestérol total et le cholestérol LDL.  Il est possible qu’il ait un effet similaire chez l’homme.  Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, il est possible que les anthocyanes et autres composés phénoliques de l’açaï soient responsables de leur impact positif sur les niveaux de cholestérol, puisque des études ont établi un lien entre ce composé végétal et l’amélioration des niveaux de cholestérol HDL et LDL. En outre, l’açaï contient des stérols végétaux qui empêchent le cholestérol d’être absorbé par l’organisme.

En ce qui concerne le cancer, l’ingestion de pulpe d’açaï a réduit l’incidence du cancer du colon et de la vessie chez les animaux.   Cependant, d’autres études ont montré que chez les souris, l’açaï n’avait aucun effet sur le cancer de l’estomac.

Comme la myrtille sauvage et d’autres petits fruits tels la canneberge et l’aronia, les nombreux composés végétaux de l’açaï, en particulier les anthocyanes, pourraient également protéger le cerveau contre les dommages causés par le vieillissement.  L’une des façons dont le cerveau reste en bonne santé consiste à nettoyer les cellules qui sont toxiques ou qui ne fonctionnent plus, un processus connu sous le nom d’autophagie.  Ce processus permet la formation de nouveaux nerfs, ce qui améliore la communication entre les cellules du cerveau. Les anthocyanes sont très efficaces à cet égard.

 

Avertissements:

L’açaï est sans aucun doute un fruit sain et très riche en antioxydants et sa consommation ne présente pas beaucoup d’inconvénients. Cependant, une mise en garde s’impose : il ne faut pas surestimer les allégations de santé qui lui sont associées.

Bien que les premières recherches soient prometteuses, les études sur ses effets sur la santé humaine ont été peu nombreuses et rares. Il est donc important de prendre les allégations de santé avec précaution.

 




 

 

You cannot copy content of this page