Bien-être sexuel

Causes de l’affaiblissement de la libido chez l’homme

La testostérone, un hormone aphrodisiaque et anabolique

La testostérone est l’hormone responsable de la libido chez l’homme comme chez la femme.  Pour que la testostérone favorise des performances, un intérêt et une satisfaction sexuels dignes de la jeunesse, il faut qu’elle soit librement disponible pour les sites récepteurs des cellules du cerveau. 90 % de la testostérone est produite par les testicules, le reste par les glandes surrénales. Dans les cellules du cerveau, la testostérone joue deux rôles.  Elle agit comme une hormone aphrodisiaque mais aussi comme une hormone anabolique dans le développement des os et des muscles squelettiques. Les hommes vieillissants attribuent souvent la diminution de leur puissance sexuelle à une déficience en testostérone mais ce n’est pas le problème de base.  Le niveau de testostérone totale d’hommes âgés de 50 à 70 ans n’est pas très différents de ceux d’adultes plus jeunes.

Testostérones libres vs testostérones liées vs libido

Les testostérones ont donc deux fonctions, celle d’anabolique et celle de libido. Une partie de celles-ci se lient à la globuline sérique (protéine). En se liant à cette protéine, elle ne devient plus disponible pour les sites des récepteurs cellulaires qui induisent le désir sexuel.

L’hormone qui contrôle les niveaux de testostérone libre est la « Sex Hormone Binding Globuline » (SHBG).  Lorsque la testostérone se lie à la SHBG, elle perd son activité biologique et devient une  testostérone liée.    Avec l’âge, la quantité de testostérone liée à la SGBH augmente au profit de celles qui ne le sont pas, diminuant ainsi le désir sexuel. Le déclin de l’intérêt pour le sexe qui intervient avec les années n’est donc pas dû à la quantité de testostérone produite mais plutôt à l’augmentation des liaisons de la testostérone avec la globuline à travers la SGBH.  Chez les hommes, un moyen simple et sûr d’augmenter leurs niveaux de testostérone libre est de prévenir sa conversion en excès d’œstrogènes.

 

You cannot copy content of this page

en_CAEnglish (Canada)