Infections urinaires

Infections urinaires et antibiotiques

Les cystites récidivantes représentent un défi médical

Les cystites en général constituent un défi pour les médecins et experts de la santé car elles justifient l’utilisation d’antibiotiques sur des périodes prolongées. Les phénomènes de résistance des bactéries aux antibiotiques étant de plus en plus fréquents, il faut faire le maximum possible pour les éviter, car la prise d’antibiotiques peut donner lieu à des effets secondaires toxiques tels que des réactions d’hypersensibilité, particulièrement chez les personnes âgées.  Mis à part les réactions d’hypersensibilité et des réactions anaphylactiques, l’une des complications dangereuses de la thérapie antibiotique est le syndrome de Steven Johnson ou SJS, un complexe d’hypersensibilité plus aigu qui implique la peau et les muqueuses résultant de l’utilisation de la pénicilline et les sulfamides.

Les antibiotiques sont souvent nécessaires mais sont nocifs pour la santl
Les antibiotiques souvent nécessaires mais nocifs pour la santé

 

Même s’ils sont souvent nécessaires, les effets toxiques des antibiotiques ont amené les experts à étudier d’autres moyens sur la façon d’éviter et de traiter les infections récurrentes des voies urinaires.  La façon la plus naturelle qu’on a suBaies de bleuets et canneberges - Principalement utilisées dans les formulation de produits de santé naturels de la gamme "C&B" de Phytonutriment.ca identifier à ce jour est la consommation de produits de la canneberge (macrocarpon/Américaine), du bleuet sauvage et autres petits fruits particulièrement riches en proanthocyanes, ce phyto-antioxydant actif pour la prévention des cystites récidivantes. 

La canneberge est conseillée lors de la prise d’antibiotiques car elle devient adjuvent à la pénicilline. Il est très important que les produits de canneberge et de bleuet sauvage contiennent le fruit entier, c’est-à-dire sa pelure, sa pulpe, ses pépins et son jus.  Les raison sont d’abord que la très grande partie des proanthocyanes (et aussi des anthocyanes) se situent en majeure partie dans la pelure et la pulpe du fruit mais aussi qu’il n’y aurait pas que ces derniers que les proanthocyanes qui combattent la maladie mais aussi plusieurs acides et autres composés phénoliques contenus dans les fruits.  C’est ni plus ni moins un bouquet de molécules actives, particulièrement les proanthocyanes de type A,  qui rendent le phénomène possible.  Même si parfois on les publicise ainsi, l’efficacité des cocktails de canneberge industriels à lutter contre les infections urinaires est plus que questionnable.  Pour les jus pur à 100%, assurez-vous qu’ils proviennent du fruit entier.

On ne doit surtout pas prendre les infections urinaires à la légère car elles peuvent devenir chroniques et conduire rapidement à l’insuffisance rénale. Dès les premières brûlures urinaires et de fréquentes envies d’uriner, on conseille généralement de consulter au plus vite son médecin ou son praticien en santé. Dans les cas graves causant une fièvre importante, d’altération de l’état général ou de complication, une hospitalisation sera probablement nécessaire.

 

Nos produits C&B Formules Urinaires liquide ou en poudre sont approuvés par Santé Canada . Les matières premières qui composent ces produits ont été testées cliniquement et ont obtenu d’excellents résultats certifiant leur efficacité.

Visitez notre boutique  :  http://www.phytontutriment.ca/boutique/

 

You cannot copy content of this page

en_CAEnglish (Canada)