Prostate

Types de maladies de la prostate

 

Hyperplasie et hypertrophie bénigne

L'appareil urinaire expliqué à un patient souffrant d'une maladie de la prostate
Médecin expliquant à un patient l’appareil urinaire chez l’homme

L’hypertrophie bénigne de la prostate fait référence à une augmentation de la taille de la prostate, ce qui comprime l’urètre tout en faisant pression sur la vessie, ce qui engendre divers problèmes de miction. À l’âge de 50 ans, les problèmes apparaissent et à 60 ans, c’est 50% des hommes qui en sont atteints. Ce pourcentage augmentera graduellement avec l’âge et à 80 ans, c’est 90% qui en sont atteint. Par contre,  environ 1 homme sur deux en souffrira. Cette affection n’est pas d’origine cancéreuse et n’augmente pas le risque de cancer de la prostate, mais n’empêche pas non plus son développement.

L’hyperplasie ou encore hyperplasie bénigne de la prostate pour sa part désigne le développement d’une quantité de cellules constituantes d’un tissu ou d’un organe trop important comparé à la normale ou encore la formation d’un tissu anormal au milieu du tissu normal.  En plus de la prostate, l’hyperplasie peut toucher plusieurs organes dont les amygdales en cas d’angine des glandes.

État précancéreux de la prostate

Néoplasie intra-épithéliale:

Le néoplasie intra-épithélial de la prostate (NIP) est un état précancéreux de la prostate très reconnu.  Elle peut survenir au même moment dans plusieurs endroits différents de la prostate (multifocale).  La NIP se manifeste souvent dans la zone périphérique de la prostate, endroit où on observe la plupart des cancers de la prostate.

Ce ne sont pas toutes les NIP qui se transforment en cancer de la prostate.  Il est difficile de prédire si la NIP deviendra cancéreuse et cela peut prendre plus de 10 ans pour qu’une NIP se transforme en cancer de la prostate. (1)

Atrophie inflammatoire proliférative (AIP) 

Petite prolifération acinaire atypique (ASAP)

L’ASAP est une croissance anormale de cellules glandulaires qui peut se transformer en cancer de la prostate. Chez les hommes qui présentent une ASAP, le risque de découvrir un cancer de la prostate au cours d’une biopsie est d’environ 40 à 50 %. (3)

Cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne qui prend naissance dans les cellules de la prostate et dont les métastases peuvent se propager à d’autres parties du corps.  Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes au Canada.  Il se développe habituellement lentement et peut souvent être enlevé complètement ou traité avec succès.

Le traitement du cancer de la prostate est administré par des spécialistes du cancer, soit des oncologues.  Certains se spécialisent en chirurgie, d’autres en radiothérapie ou bien en chimiothérapie (médicaments).  Seul ces médecin qui connaissent bien les antécédents et le bilan de santé de la personne atteinte peuvent déterminer un plan de traitement.

 

Référence : (1), (2), (3) : Société Canadienne du Cancer, cancer de la prostate dont cet article est la source.

Lecture d’appuie : Passeport Santé, l’hypertrophie bénigne de la prostate

Nous vous suggérons fortement de visiter le site de la société canadienne du Cancer www.cancer.ca qui se veut des plus complets et qui traite du sujet de façon très scientifique et surtout très professionnelle. Toutes les informations mentionnées plus haut s’y retrouvent en plus complet. Il en est de même avec Passeport Santé.

Notre produit, le C&B Formule Prostate, est un produit de prévention.  Ses matières premières ont été testées en clinique sur des humains.  Les résultats ont été concluants sur l’efficacité de prévention.   Pour en connaître davantage sur le produit:     C&B Formule Prostate liquide 250ml

 

 

 

 

 

You cannot copy content of this page

en_CAEnglish (Canada)