15% des femmes ménopausées ont moins de désir sexuel.

La ménopause et le sexe

Après la ménopause, environ 15 % des femmes éprouvent une diminution importante du désir sexuel. On parle alors d’anaphrodisie, de manque de désir. Les femmes sont plus concernées que les hommes. Elles seraient selon un sondage IFOP (2010) 53 % à être confrontées au manque de désir, 44 % pour ces messieurs. La libido dépend des sécrétions d’hormones sexuelles. Pour l’homme et la femme, la testostérone est au centre du mécanisme du désir. Elle est produite par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales.

Chez la femme, d’autres hormones interviennent soient les œstrogènes et la progestérone. Les œstrogènes sont sécrétées au début du cycle menstruel et atteignent le sommet de la production juste avant l’ovulation ce qui augmente la libido.  Puis, c’est au tour de la progestérone (hormone favorisant la grossesse) d’être libérée et la libido tend vers la baisse.  Puis c’est le tour de la prolactine qui elle vient stimuler la production de lait au niveau de la glande mammaire et qui abaisse aussi le désir sexuel.

 

You cannot copy content of this page