Pourquoi devrait-on utiliser les nutraceutiques.

Un nutraceutique c’est quoi ?

Vous êtes dans une pharmacie. Vous voyez s’aligner les boîtes de pilules aux noms évocateurs portant la promesse déguisée en médicament de vous conserver en santé et vous ne savez ni par quoi ni par où commencer. Ne vous inquiétez pas, c’est normal!

Premièrement, ce n’est pas innocent de voir fleurir ces emballages qui affichent clairement leur prétention au rang de médicament car dans les produits vendus sans ordonnance, on tente, avec plus ou moins de réussite, de s’identifier aux produits qui soignent. Certains de ces produits sont maintenant bien installés dans nos maisons. Sans doute, êtes-vous à l’aise avec les vitamines et les minéraux qui viennent compléter une alimentation moderne parfois déficiente en certains éléments. D’autres semblent plus difficiles à utiliser. Les plantes médicinales par exemple, qui, sans les conseils éclairés d’un phytothérapeute, ne permettent pas une utilisation adéquate. Et voilà qu’arrivent sur le marché une nouvelle vague de produits tout aussi confondants : les nutraceutiques.

Ils ressemblent à leurs aînés et prennent la forme de pilules, mais eux sont issus de l’alimentation. Les nutraceutiques ont su profiter de l’engouement pour les super aliments (fruits, légumes, produits de la mer,..) que l’on nomme les aliments fonctionnels dont ils sont issus pour se tailler une place de choix sur les étals. En effet, un nutraceutique n’est rien d’autre qu’une extraction plus ou moins standardisée d’un aliment fonctionnel vendu sous une forme médicinale (pilules, poudres, sirops,..).

Cela serait simple si les humains n’avaient pas modifié au cours du temps leurs habitudes alimentaires

Mais y a-t-il des raisons rationnelles à utiliser des extraits de fruits et de légumes pour se maintenir en santé ? A priori aucune. Les fruits et les légumes, pour ne citer qu’eux, possèdent une composition complexe qui apporte au corps humain les éléments dont il a appris, après des millénaires de coévolution, à utiliser pour favoriser ses mécanismes les plus subtils de protection. Il est d’ailleurs très bien admis que la consommation de fruits et légumes soit nécessaire au maintien d’une bonne santé.

La consommation de ces aliments fonctionnels est dès lors plus que justifiée et je ne peux que vous conseiller d’en consommer le plus souvent possible. Tout cela serait simple si les humains n’avaient pas modifié au cours du temps leurs habitudes alimentaires. Le plaisir gastronomique et la notion du goût ont profondément évolué en même temps que l’accessibilité à la diversité.

Tous ces éléments ont progressivement conduit l’humanité à se détourner d’un nombre considérable de sources alimentaires. Par exemple, le nombre d’espèces végétales consommées qui a drastiquement diminué pour ne favoriser qu’un nombre très limité de fruits et légumes. Les modifications profondes de l’agriculture et de l’alimentation ont conduit les fruits et légumes encore consommés à ne garder qu’une fraction de leur bagage génétique à force de sélection orientée vers des aspects économiques. Nous sommes maintenant très loin de l’alimentation fondée sur la cueillette de plantes sauvages ou même du potager familial.

La diversité de notre alimentation s’est appauvrie

La plaquebière, chicoutai est un fruit à très haute teneur en vitamine C
La plaquebière est très forte en vitamine C

Vous arrive-t-il souvent de consommer des canneberges fraîches ? Seriez vous capable de reconnaître le goût de l’aronia, de la chicouté, des camerises, du thé des bois ou même du cassis et du sureau ou de la plaquebière ? Qu’elle est la dernière fois que vous avez consommé des bettes à carde, des oxalides, de l’oseille, du pissenlit, des fanes de radis ? Et sauriez-vous les cuisiner ? Il ne s’agit en fait que d’un simple constat. La diversité de notre alimentation s’est appauvrie et si on a longtemps cru que cela n’avait pas d’impact sur notre santé, force est de constater que cela devient de moins en moins vrai. Les nutraceutiques ne sont dès lors qu’un moyen parmi d’autres de diminuer ce rapport étrange que nous avons fini par développer avec nos aliments. Ils ouvrent la porte à la possibilité de pallier le manque de diversité et de renouer avec les bienfaits qui en découlent.

Les nutraceutiques sont des outils de prévention de certaines maladies modernes et qui ne sont en fait que la conséquence de nos habitudes de vie. Le syndrome métabolique (cascade d’événements qui conduit au diabète de type II), le déclin cognitif, les maladies cardio-vasculaires, sans doute une partie des maladies cancéreuses, pour ne citer qu’eux sont progressivement devenus les fléaux du monde occidental. Pourtant, si les suppléments alimentaires, les plantes médicinales et les nutraceutiques sont mélangés sur les étals, ils n’ont absolument pas la même vocation. Et il sera sans doute extrêmement difficile de s’y retrouver dans ce foisonnement de boîtes au format, à l’aspect et aux messages très similaires. Contrairement aux plantes médicinales, les nutraceutiques n’ont pas de prétentions thérapeutiques. Tous ces produits issus des aliments ont une vocation préventive, ils s’adressent aux personnes qui souhaitent se maintenir le plus longtemps en santé.

Sébastien Leonhart M.Sc

Directeur scientifique Phytonutriment Canada

 

 

You cannot copy content of this page