Traitement général des infections urinaires bénignes (urétrite, cystite)

Infections urinaires d’origine bactérienne

Les infections urinaires d’origine bactérienne se traitent facilement et rapidement à l’aide d’antibiotiques.  Pour les cas causés par la bactérie E. coli, le médecin a recours à une variété d’antibiotiques incluant l’amoxicilline (Clamoxyl®, Amoxil®, Trimox®), la nitrofurantoïne (Macrodantin®, Furadantin®) le sulfaméthoxazole associé au triméthoprime (Bactrim®, Eusaprim®, Septra®) et le triméthoprime seul (Trimpex®, Proloprim®).  Le choix de l’antibiotique se fait à l’aveugle au départ, puis en fonction des résultats de l’analyse d’urine dès qu’ils sont disponibles.  Celui-ci peut être administré en dose unique ou selon un régime de 3, 7 ou 14 jours.  Dans la majorité des cas, une thérapie de 3 jours est proposée (triméthoprime-sulfaméthoxazole). 

Lorsque l’infection apparaît quelques jours après des rapports sexuels non protégés, le médecin s’assurera qu’il ne s’agit pas d’infection sexuellement transmissible (IST) (gonococcie ou chlamydiose), qui justifierait un traitement antibiotique particulier.  Une fois traités, les symptômes disparaissent habituellement en l’espace de 24 à 48 heures, parfois moins.  Il importe toutefois que la durée de la prescription soit suivie à la lettre.  Si l’antibiotique choisi n’est pas efficace après 48 heures, en informer son médecin, qui pourra alors en suggérer un autre.

Pour favoriser l’élimination des bactéries, il est également nécessaire de boire plus que d’habitude lors du traitement. Les personnes qui ressentent des douleurs ou une pression au bas-ventre peuvent obtenir un soulagement par la prise de médicaments analgésiques.  On peut aussi placer une compresse chaude sur l’abdomen.  

Les femmes enceintes font l’objet d’un dépistage systématique.   Il est en effet très important de déceler la présence d’une infection urinaire durant une grossesse et de la traiter le cas échéant.   Dans un tiers des cas, l’infection peut se propager aux reins avec la possibilité d’un accouchement prématuré ou d’un bébé naissant de faible poids.  La prise d’antibiotiques sécuritaires pour la mère et le foetus sera proposée même si l’infection n’est pas accompagnée de symptômes.

You cannot copy content of this page