Betterave et ses vertus médicinales

Généralités 

La betterave Beta vulgaris subsp. vulgaris est de la famille des chénopodiacés.  On en cultive 4 variétés : la betterave rouge, la betterave fourragère, la bette à cardes et la betterave à sucre. La production du sucre de canne représente la majorité de la production mondiale (environ 80 %) et se concentre principalement en Asie, en Amérique du Sud et en Amérique centrale.  La betterave est connue comme légume depuis l’Antiquité.  L’origine de l’utilisation alimentaire des racines de betterave semble se situer dans la grande plaine qui s’étend de l’Allemagne  à la Russie.  Les betteraves sont cultivées pour leurs racines charnues, et utilisées comme légume dans l’alimentation humaine, comme plantes fourragères et pour la production du sucre.

La betterave fournit beaucoup ne nitrate au corps caverneux
La betterave est une source de nitrate importante

Ses phytonutriments et vitamines

Source de fibres, d’acide folique et d’antioxydants, la betterave est un des légumes avec le meilleur pouvoir antioxydant. Ses antioxydants aident à nous protéger des radicaux libres qui seraient impliqués dans l’apparition de certains cancers, des maladies cardio-vasculaires et autres maladies chroniques telles la maladie d’Alzheimer et celle du Parkinson. La betterave est très riche en nitrates qui se transforment en nitrites grâce à des bactéries buccales. Ces nitrites sont impliqués dans la vasodilatation et la fluidification du sang, ce qui améliore l’afflux de sang dans certaines zones du cerveau.  Ses racines contiennent des vitamines C et des bétaïnes et ses feuilles des vitamines A, des caroténoïdes (Zéaxanthine, lutéine) et une quantité élevé de vitamine K.  Elle contient du cuivre, du fer, du magnésium, du manganèse et aussi du potassium.

La betterave est l’un des rares végétaux qui contiennent des bétalaïnes, une famille de pigments contribuant à sa couleur prononcée.  Les bétalaïnes posséderaient aussi des propriétés anti-inflammatoires, anti tumorales et de protection du foie.

Vertus médicinales

Cancer

Des études indiquent que les caroténoïdes contenues dans les feuilles de betteraves pourraient contribuer à prévenir le cancer du sein et le cancer du poumon.  Une étude chez l’animal a aussi démontré qu’un des pigments donnant la couleur de la betterave diminuait l’apparition de cancers du foie, de la peau et du poumon.

Cerveau

Légume riche en nitrate, la betterave aurait la capacité de protéger notre cerveau.  Lorsque le nitrate est transformé en nitrite, ces derniers dilateraient les vaisseaux sanguins en amélioration son oxygénation ce qui aiderait à prévenir la démence et la baisse cognitive.

Yeux

La forte présence de caroténoïdes (lutéine, zéaxanthine) contenues dans ses feuilles abaisserait les risques de cataracte, de rétine pigmentaire et aussi de dégénérescence maculaire.

Performance sportive

Certaines études ont démontré que chez les sportifs de haut niveau, la richesse en nitrate de la betterave améliorerait leurs performances cardiovasculaires et sportives.  Cependant, ces études en sont à leurs débuts.

 

Vertus sexuelles

La betterave possède des bienfaits aphrodisiaques. Déjà dès l’Antiquité, les Romains l’utilisaient à cette fin car elle améliore la vigueur et les performances sexuelles.  Nommée « viagra naturel » elle dope l’activité sexuelle en libérant de l’oxyde nitrique qui favorise la circulation sanguine dans le pénis.  Sa teneur en bore, sorte de composé chimique provoque une augmentation de la libido et de la fertilité.  

De nombreux végétaux sont censés réveiller le désir sexuels ou encore aider le coté physique à atteindre les performances attendues.  Certains d’entre eux font partie de notre alimentation tel l’artichaut, le gingembre, la vanille, le chocolat.  D’autres tels le gingko biloba, le ginseng asiatique et américain, la rhodiole, et le maca qui stimuleraient le pshychique, nécessitent une certaine préparation pour être consommés.  Cependant, à l’exception du maca reconnu par Santé Canada pour avoir certains effets sur le bien-être sexuel, la science occidentale n’a jamais pu démontrer ces faits.  Par contre, dans la culture asiatique plus de cents espèces de végétaux et aussi de substances animales tels la corne de rhinocéros et aussi le bois de velours sont largement acceptés comme stimulant sexuel, soit mental ou soit physique. 

Un couple enlassé sur le bord d'une plage. Elle porte une robe rouge et lui est habillé de blanc.Pour certains fruits et légumes tels , le melon d’eau, la pomme grenade et le brocoli, l’épinard, la betterave l’explication est plus simple, leur concentration en nitrate.  Les corps caverneux du pénis et du clitoris sont une petite boule spongieuses de très petits nerfs entourés de vaisseaux sanguins.  Chez l’homme, le corps caverneux est situé dans le pénis à partir de sa base (un peu comme une chambre à air). Chez la femme, il entoure le clitoris. Durant les périodes sexuelles, il s’engorge de sang et devient actif. Sa stimulation dépend de la relaxation des muscles génitaux. L’oxyde nitrique (NO) et son métabolite le GMP cyclique influe directement sur le mécanisme érectile et chez l’homme et chez la femme. Chez l’homme son action entraîne le relâchement des muscles lisses du pénis, ce qui a pour effet de faciliter le passage du sang en provenance des veines péniennes et d’entraîner le gonflement de la verge. Plus la présence de GMPc est marquée et plus l’érection sera durable et forte. Chez la femme un phénomène similaire mais moins fort se produit au niveau du clitoris. La betterave est, après l’épinard, l’aliment l’aliment que nous consommons dont la concentration en nitrate est la plus forte. 

 

Mise en garde

La quantité élevée de vitamine k que l’on retrouve dans les feuilles de betteraves contiennent une quantité nécessaire entre autres à la coagulation du sang. Santé Canada recommande donc aux personnes qui prennent quotidiennement des anticoagulants de limiter leur consommation en betteraves.

 

Inconvénients possibles

Il arrive parfois que les pigments de la betterave sont absorbés par l’intestin au lieu d’être dégradés.   Il se peut donc qu’il arrive que l’urine ou les selles prennent une teinte proche de celle du sang.  Ce phénomène ne représente pas un danger pour la santé.

You cannot copy content of this page